jeudi 2 août 2018

Big Bones

Big Bones
Laura Dockrill
Éditions Robert Laffont
Collection R

«Je ne suis pas grosse, j'ai juste de gros os !
Salut, moi, c'est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes " gros os ". J'ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m'en cache pas. En même temps, ce serait un peu difficile à dissimuler, vu mes rondeurs...
Seul souci, après une crise d'asthme, maman m'a emmenée chez un médecin qui m'a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange.
Sauf que moi, je m'aime comme je suis, et je n'ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade !»




Mon avis

6/10

Lorsque j'ai découvert Big Bones dans ma boite aux lettres, j'étais enthousiaste à l'idée d'un roman au thème différent. Un personnage plus rond, mais qui assume complètement son corps, voilà qui promettait un vent de fraicheur. Si l'originalité du roman est en effet géniale, j'ai cependant eu du mal à apprécier la façon dont l'auteure a traité la thématique.

D'abord, j'ai été mal à l'aise pendant la première scène du roman, lorsque le personnage se retrouve à l'hôpital après avoir fait une crise d'asthme. Bluebelle semble n'avoir rien à faire de sa santé et je me suis questionné sur la pertinence de mettre une telle scène dans un roman destiné aux adolescentes. J'adore le message de Big Bones sur l'acceptation de soi, mais j'aurais aimé que la santé ne soit pas prise aussi à la légère par le personnage.

Bluebelle est bien dépeinte et l'auteure a réussi à créer un personnage qui sort de l'ordinaire. Elle donne l'impression d'être forte et complètement sûre d'elle. Elle a un moral à tout casser! Certains événements permettent ensuite au lecteur de voir la vulnérabilité qui se cache derrière cette carapace. Si j'ai aimé voir différentes facettes d'elle, j'ai cependant eu du mal à être emportée dans cette évolution psychologique. J'étais un peu confuse quant à ce que je devais retenir du personnage.

Plusieurs événement de la vie de Bluebelle se déroulent pendant le roman (histoire d'amour, vie familiale dysfonctionnelle, questionnement sur sa santé, emploi étudiant, questionnement sur l'abandon des études...). J'ai trouvé que c'était beaucoup et que l'on se perdait. Chaque sujet était abordé en surface et j'avais l'impression de ne jamais aller au fond des choses. J'aurais préféré que l'histoire se concentre sur un ou deux éléments et qu'il y ait une réelle évolution dans ces domaines.

Bref, je n'ai personnellement pas adoré ce roman, car je lui ai trouvé plusieurs failles. Cela dit, certains y trouveront probablement écho et sauront être charmés par ce personnage haut en couleurs et sa vie fourmillante.


Je remercie le Club des lecteurs R Canada pour l'envoi de ce roman!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire