samedi 9 décembre 2017

Girlhood

Cat Clarke
Éditions Robert Laffont
Collection R
360 pages

«L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille...
Entrez dans l'univers de Cat Clarke, la reine du thriller émotionnel !»

Mon avis


8/10

En amitié, on peut se brûler. C'est l'histoire de Harper qui l'apprend à ses dépend.

Avec ce titre, la Collection R m'a complètement sortie de ma zone de confort. Ce rose, ce titre... Je dois dire que jamais je ne me serais penchée sur ce roman en librairie, parce que ce n'est pas mon type de lecture habituellement. Par bonheur, c'est une découverte qui fut un succès!

Ce qui m'a plu dès le départ, c'est le lieu. Quand une histoire débute dans un pensionnat pour filles perdu dans un recoin de l'Écosse, on a tout de suite une image très forte en tête et l'ambiance se construit d'elle-même. Ça peut être un peu cliché, mais je crois que je n'ai pas assez lu de romans de pensionnat quand j'étais petite... J'aime ce cliché, je n'ai pas eu ma dose.

Un autre élément qui m'a plu: la complicité et la quasi fusion entre elles du groupe d'amies de Harper. Dès le départ on sent l'amour entre elles. C'est avec un brin de nostalgie que cela m'a fait repenser à mes propres années d'adolescence, celles où l'amitié est la chose la plus vitale.

Par la suite, c'est la cassure. On peut encore dire que Cat Clarke joue un peu avec les clichés, car c'est l'arrivée d'une nouvelle élève qui créer le remous. Comme les personnages, j'ai eu du mal en tant que lectrice à cerner Kristy. C'est un personnage complexe et c'est sa découverte qui crée le suspense du roman. Parce que du suspense, il y en a! J'ai lu le roman très rapidement, car j'avais du mal à le lâcher. On veut savoir ce qui va se passer.

Ce qui m'a un peu moins plu, c'est l'histoire du passé de Harper. La soeur jumelle disparue... Ça ne m'a pas vraiment touchée. J'ai aussi été légèrement déçue par la fin, qui aurait dû être différente à mon goût, mais comme j'ai beaucoup aimé le reste, je ressors de cette lecture avec une impression très positive.

Je remercie la Collection R Canada pour l'envoi de ce roman pour le Club des Lecteurs R Canada!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire