mercredi 24 juin 2015

Les notes de sang

Corinne de Vailly
Édition: Recto Verso
Année de publication originale: 2015
Nombre de pages: 310

«À Londres, en 1850, meurt un légendaire violoniste tsigane. Peu après, par une froide journée pluvieuse, la communauté des Fils du vent se retrouve au cimetière. Après l'enterrement, on abandonne un violon sur la tombe du défunt, et un jeune homme s'en empare. Selon une légende tsigane, cet instrument de musique aurait été fabriqué avec des ossements humains. Hawthorne Lambton, maître horloger, convoite ce violon, qui, il en est convaincu, a le pouvoir de lever la malédiction qui pèse sur sa famille de génération en génération. et l'on s'enfonce peu à peu dans les bas-fonds de la capitale anglaise, où machines à vapeur et être surnaturels font la loi.»

Mon avis


6/10

Lecture peu convaincante pour moi... Je n'ai accroché ni sur les personnages, ni sur l'histoire, ni sur l'univers steampunk de l'auteure.

Nous sommes dans un Londres de 1850 où le surnaturel se mêle à l'industriel pour créer des machines. Un grand inventeur, qui créer des automates avec des os humains, (et qui est aussi le chef de la bande de malfaiteurs la plus puissante de la ville) veut s'emparer du violon magique d'un Tsigane.

L'univers steampunk n'est pas assez développé. L'idée de l'intervention du surnaturel avec le violon est bien, mais ça ne mêne nul part. Les personnages sont corrects, mais sans plus. Je n'en ai particulièrement aimé aucun. L'histoire n'est pas enlevante et je dois dire que peut importe ce qui pouvait se passer, cela m'importait peu.

Une déception pour cette première lecture de mon challenge de l'été!


2 commentaires:

  1. Dommage, en tout cas, la couverture est sympa!

    RépondreSupprimer
  2. Oh, dommage, ça avait l'air prometteur !

    RépondreSupprimer