mardi 29 mars 2016

Delirium tome 3

Lauren Oliver
Éditions Le livre de poche Jeunesse
411 pages

«Après avoir sauvé Julian d'une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n'est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l'affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l'existence des Invalides et la menace qu'ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance, prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland. Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent: quand les deux amis se retrouveront-elles?»

Mon avis


8,5/10

J'ai enfin lu le dernier volet de cette série devenue l'une de mes préférées! J'ai adoré l'univers dystopique créé par l'auteure, que j'ai trouvé plus approfondi dans ce dernier tome, tout en restant simple et «jeunesse».

Lena est un personne qui me plait énormément. Je n'avais pas nécessairement eu de coup de coeur pour elle dans les premiers tomes, mais dans celui-ci, je la trouve absolument géniale! Elle a mûri et je trouve qu'elle prend de bonnes décisions. Elle est fonceuse, mais sans faire complètement n'importe quoi. Elle n'est pas non plus une petite pleurnicheuse et elle a accepté que la vie n'est plus ce qu'elle était.

J'ai bien aimé l'alternance de point de vue entre Lena et Hana, sa meilleure amie qui vit encore à Portland et qui s'apprête à épouser le nouveau maire. Dans plusieurs dystopies, on finit par ne plus du tout être en contact avec l'univers du premier tome parce que les personnages fuient ou explorent. Avec Hana, on reste ancré dans la société dystopique du premier tome et j'ai beaucoup aimé cette continuité.

Et que dire du triangle amoureux... Mon dieu, c'était à certains moments insoutenable! Pas parce que je voulais absolument qu'elle finisse avec un ou l'autre, mais parce que j'aimais les deux! Je ne savais plus quoi penser tout le long du livre et j'ai bien aimé avoir ces sentiments partagés!

Delirium est une dystopie que j'ai adoré. Je n'ai pas mis une note plus élevé simplement à cause des 10 dernières pages. La fin m'a plu, mais j'aurais aimé qu'elle soit légèrement plus étoffée pour finir sur une note parfaite!

   

2 commentaires:

  1. Moi qui adore les dystopies, il serait temps que je découvre celle-ci ^^ Note bien que je n'ai toujours pas lu Hunger Games non plus ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la conseille :) Hunger Games aussi!!

      Supprimer