jeudi 17 novembre 2016

Morwenna

PAL autour du monde: Escale #2: Pays de Galles

Jo Walton
Éditions Folio SF
414 pages

« Morwenna Phelps, qui préfère qu'on l'appelle Mori, est placée par son père dans une école privée d'Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l'a laissée handicapée et l'a privé à jamais de sa soeur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelany, James Tiptree Jr, Ursula K. Le Gin et Robert Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Alors qu'elle commence à reprendre du poil de la bête, elle reçoit une lettre de sa folle de mère: une photo sur laquelle Morganna est visible sa silhouette à elle brûlée. Que peut faire une adolescence de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa mère? Elle peut chercher dans les livres le courage de se battre.»

Mon avis


8,5/10

La lecture de Morwenna a été un parcours de montagnes russes. Je suis partie en force avec la couverte et le résumé qui me donnaient très envie. Le début du roman est extrêmement lent. Après une scène de l'enfance de Morwenna, on la retrouve adolescente après un drame qui a changé sa vie. La jeune fille est envoyée dans un pensionnat. Les 150 premières pages du livre sont à mourir d'ennui. On suit le quotidien morne d'une adolescente blasée. J'étais à deux doigts de l'abandonner, mais je me suis convaincue de continuer encore un peu pour voir.

J'ai très bien fait, car la suite du roman est beaucoup plus intéressante. Morwenna commence à participer à un club de lecture, y fait de nouvelles rencontres. J'ai du mal à expliquer ce qui m'a plu dans cette deuxième partie de roman. Je dirais l'ambiance. Cela se déroule dans l'Angleterre des années 1980. La culture du roman de science-fiction est plus que présente et j'ai été embarquée dans cet univers.

Morwenna est une experte des grands noms de la science-fiction. Dans ceux qu'elle mentionnait, j'en ai lu quelques uns et j'en connais d'autres de noms. L'auteure ne fait pas que mentionner que le personnage fait ces lectures. Morwenna les commente, argumente. J'ai trouvé cela intéressant par moment, mais un peu lourd quand je ne savais pas du tout de quoi on parlait. J'aurais cru que je finirais cette lecture en ayant envie de lire plein d'auteurs classiques de SF, mais au final, pas vraiment...

Pour conclure, Morwenna m'a beaucoup ennuyée au début, mais j'ai beaucoup aimé l'ambiance des années 80 et de la littérature de la SF, qui donnait un petit quelque chose d'unique. 

6 commentaires:

  1. Je l'ai dans ma PAL... J'espère moins m'ennuyer que toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le début était long, mais après ça va ;)

      Supprimer
  2. N'étant pas très SF, et si le début est long... Je ne pense pas que ce livre soit fait pour moi. ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le conseille pas particulièrement si tu n'aimes pas la SF ;)

      Supprimer
  3. Aie. Je crains que cette lecture ne me plaise pas du tout parce que, premièrement, j'abandennerais certainement avant les 150 pages et, deuxièmement, je n'aime pas la SF :-/

    RépondreSupprimer
  4. De mon côté, le début ne m'a pas dérangé... J'ai énormément apprécié ce livre ! C'est une jolie ode à la différence.

    RépondreSupprimer