mercredi 5 octobre 2016

Station Eleven

Emily St-John Mandel
Éditions Alto
432 pages

«Le premier jour. Éclosion de la grippe géorgienne. On estime qu'elle pourrait contaminer 99% de la population.

Deux semaines plus tard. La civilisation s'est effondrée.

Vingt ans après. Une troupe présent des concerts et des pièces de théâtre aux communautés regroupées dans des campements de fortune. La vie semble de nouveau possible. Mais l'obscurantisme guette, menaçant les rêves et les espérances des survivants.»

Mon avis



10/10

Coup de coeur!

Ce livre, il est incroyable.

J'ai débuté ma lecture alors que je me trouvais dans les transports en commun. Alors que le personnage se fait dire par son ami médecin au téléphone de quitter la ville au plus vite, parce que cette fois, l'épidémie qui vient d'arriver de Moscou, elle est sérieuse et risque de faire du dégât, je me trouvais assise entre plein d'inconnus. Disons que l'effet de panique et de paranoïa du personnage, je le sentais vraiment!

Même si l'histoire est la même qu'on a déjà pu lire (un virus anéantit la civilisation et les survivants luttent pour s'en sortir), ce livre est différent. Comme je le disais, incroyable. Ce livre met l'accent sur la survie des hommes, mais aussi sur celle de la beauté des petites et des grandes choses qu'avait à offrir cette société désormais perdue. On valse avec un fond de nostalgie, un sentiment de perte.Vingt ans après l'effondrement, une troupe de théâtre se promène entre les campements de réfugiés pour y jouer Shakespeare. J'ai trouvé ça beau.

En sortant de ce livre, j'ai regardé les choses autour de moi différemment. Si une telle catastrophe arrivait, tout deviendrait un trésor, un souvenir. On parle dans le roman de tous les jeunes qui sont nés après la pandémie et qui n'ont jamais vu un avion volé, une ampoule allumé, un ordinateur. Ce roman est venue me chercher et m'a fait faire une belle réflexion.

Je le conseille vraiment à tout le monde, que vous aimiez les romans apocalyptique ou pas. L'auteure nous amène en voyage avec elle et nous laisse peu à peu assembler les pièces de puzzle de cette histoire fascinante. 

8 commentaires:

  1. Je n'aime pas trop les romans post-apocalyptique, mais là tu me donnes très très envie de tenter celui-ci ! Merci pour la découverte. :)
    (Au fait, j'ai eu un coup de coeur pour L'orangeraie, merci de me l'avoir fait découvrir. ♥)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeahhh pour L'orangeraie!! :D Station Eleven est aussi un gros coup de coeur, je te le conseille même si ce n'est pas trop ton genre à la base :)

      Supprimer
  2. J'ai vu l'avis de Sévérine de "Il est bien ce livre" (une booktubeuse). Même si elle a également beaucoup aimé, le côté théâtre ne me tente que moyennement ... (je n'aime pas tellement cela ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté, j'adore le théâtre. Je ne sais pas si le fait de ne pas aimer cela nuirait ou pas à ton appréciation du livre... Ce serait à voir ;)

      Supprimer
  3. Ce livre me donne énormément envie.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis ravie que tu aies aimé ce livre, tout comme moi. Je l'ai trouvé très prenant !

    RépondreSupprimer