samedi 21 janvier 2017

Le chagrin des vivants

Anna Hope
Éditions Gallimard
400 pages

«Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l'Angleterre attend l'arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d'hommes ont disparu, cette cérémonie d'hommage est bien plus qu'un simple symbole, elle recueille la peine d'une nation entière. À Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l'armée; Ada, qui ne cesse d'apercevoir son fils pourtant tombé au front; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d'anciens soldats sur la piste du Hammer-Smith Palais pour six pence la danse. Dans une ville peuplée d'hommes incapables de retrouver leur place au sein d'une société qui ne les comprend pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l'équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les coeurs s'apaisent. »

Mon avis


8/10

J'ai un intérêt particulier pour les romans autour des deux guerres mondiales dernièrement et Le chagrin des vivants s'inscrivait parfaitement dans ma liste de lecture sur ce thème.

La première centaine de pages n'a pas réussi a m'accrocher. Il y a plusieurs personnages et j'étais un peu confuse. Une fois que j'ai réussi à démêler les différentes histoires qui se jouent en parallèle dans le roman, j'ai pu réellement y entrer.

L'histoire se déroule en 1920, en Angleterre, deux ans donc après la fin de la Première Guerre mondiale. On y suit l'histoire de trois femmes. Ada a perdu son fils et n'arrive plus à reprendre le fil de sa vie normalement. Hattie gagne sa vie en dansant avec les hommes dans une salle de bal et cherche sa place dans cette nouvelle société d'après-guerre. Evelyn s'est fait enlever son fiancé par la guerre et travaille dans un bureau pour les pensions de l'armée.

Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est la structure du roman. L'histoire se déroule sur 5 jours et chaque journée terminée clôt une partie du roman. La cinquième et dernière journée est celle d'une cérémonie organisée à Londres pour rendre hommage aux soldats tombés au combat. On suit donc les différents personnages les jours précédant cet événement. J'ai trouvé que le rythme imposé par cette structure permettait au lecteur de situer les actions des personnages en temps réel, les unes par rapport aux autres et de mettre en perspective les différents destins des trois femmes.

Du côté des personnages, c'était plutôt inégal. J'ai adoré Evelyn et j'ai trouvé ce personnage élaboré et travaillé. J'ai moins accroché à Ada comme personnage, mais j'ai adoré suivre son histoire. Hattie a pour moins beaucoup moins d'intérêt. Elle aurait pu ne pas être là et j'aurais trouvé le roman aussi intéressant. J'ai aimé également que les histoires des trois femmes fassent interruption les unes dans les autres, par exemple à cause d'une connaissance en commun, mais que les personnages ne se rencontrent pas.

Pour conclure, la force de ce roman est sa structure, qui amène un rythme d'écriture agréable. Le thème de la reconstruction de sa vie après la guerre est aussi bien exploité et touchant. À lire si cette période de l'histoire vous intéresse.

10 commentaires:

  1. Un livre qui a l'air assez touchant, je ne connaissais pas, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très touchant, oui! Le thème est bien exploité :)

      Supprimer
  2. Joli avis :)
    En ce moment, je suis hyper attirée par les romans historiques (guerres, catastrophes, etc). Par exemple, Le Sel de nos larmes me tente beaucoup ces derniers temps. Je connaissais pas du tout ce roman ! Je suis contente de l'avoir découvert ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sel de nos larmes est magnifique! Le chagrin des vivants est aussi très beau si tu as envie de romans du genre :)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup les romans qui évoquent qui évoquent cette période, et le titre de celui-ci est très parlant. Je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le titre est très beau et très parlant!

      Supprimer
  4. J'ai lu ce roman pour les commémorations du 11 novembre l'année dernière, donc j'étais parfaitement dans le thème ^^
    J'ai adoré ! Je l'avais trouvé magnifique et délicat !

    RépondreSupprimer
  5. C'est une période que j'aime lire !
    Ce roman me tente beaucoup depuis l'avis de Pretty Books :)
    Pourtant, quand je l'ai emprunté à la bibliothèque, je n'ai pas eu le temps de le lire. Ce qui est sûr, c'est que je compte bien le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais le louer à nouveau, je pense que tu aimerais :)

      Supprimer